La relation entre les intervenants et les résidants est basée sur la simplicité et sur une approche humaniste. L’équipe a comme préoccupation constante d’accueillir les résidants comme ils sont, sans préjugés à l’égard de leur mode de vie ou des difficultés auxquelles ils font face dans leur vie de famille. L’aidant n’est pas supérieur à l’aidé. L’approche retenue est celle de « l’empowerment » par laquelle l’intervenant fait « avec » la personne aidée, plutôt que de faire « pour » cette dernière, de façon à ce qu’elle chemine rapidement vers une autonomie pour laquelle elle aura été mieux outillée durant son passage à la Maison Oxygène.

La ressource est un lieu où les résidants auront l’espace et le temps nécessaires pour reprendre le contrôle sur leur propre vie. Tous les hommes qui choisissent la Maison Oxygène y entrent et y demeurent sur une base entièrement volontaire. La durée du séjour n’est pas déterminée à l’arrivée d’un résidant. Elle sera fonction de l’avancement de sa capacité à faire face aux nouvelles réalités qui marquent sa vie conjugale et ses responsabilités parentales.

Les résidants de la Maison Oxygène ne vivent pas pour autant en vase clos. Ils ont accès à l’ensemble des activités du Carrefour Familial Hochelaga, avec lequel la Maison partage ses locaux. Ils y rencontrent des familles du quartier Hochelaga-Maisonneuve et participent avec elles, toujours sur une base volontaire, à une vaste gamme d’activités. Par ailleurs, les intervenants de la Maison Oxygène ont délibérément choisi d’intégrer des femmes à leur équipe, de façon à ce que les résidants évoluent constamment dans un environnement mixte.

Une ressource reconnue

Maison Oxygène était, jusqu’en 2010 la seule ressource au Canada dédiée aux pères et enfants. Depuis 2010 deux autres Maison Oxygène ont vu le jour avec notre support : Maison Oxygène Gens du Nord à Baie Comeau : Maison Oxygène Estrie à Sherbrooke. L’expertise développée en ce domaine est reconnue par l’ensemble des intervenants québécois en santé et services sociaux. Elle peut compter sur un financement de base provenant du gouvernement du Québec via le programme de soutien aux organismes communautaire (PSOC), du gouvernement du Canada via le Programme de Stratégies des partenaires de lutte contre l’itinérance (SPLI-IPLI) et du programme PACE. Il est toutefois important de mentionner que Centraide du Grand Montréal fut le premier à reconnaître l’esprit novateur de ce projet d’hébergement en prévention de l’itinérance familiale masculine et cela depuis 1989. Plusieurs autres bailleurs de fonds soutiennent le projet d’hébergement.

Forte de cette reconnaissance, la Maison Oxygène a développé des partenariats avec de nombreuses ressources avec lesquelles elle travaille en complémentarité. Elle est donc en mesure de référer certains hommes en difficulté vers la ressource qui répondra le mieux à leurs besoins, tout en accueillant les personnes référées par d’autres organismes.

Une reconnaissance qui fait boule de neige. Nous recevons une centaine de visiteurs par année animés par la curiosité de nos ressources. De plus, chaque mois nous recevons des demandes de stages pour des étudiants issus de divers programmes universitaires dont le quart viennent de l’étranger.